imageimageimage

imageimageimage

Procès hors norme pour une évasion spectaculaire (Affaire Verbard)

Maitre ANTOINE et HAMEROUX ont défendu les intérêts du pilote de l'hélicoptère et de son mécanicien.
Le rôle des avocats de la partie civile consistait à reconnaître le statut de victime au pilote et au mécanicien. Me Alain ANTOINE et son confrère Me Olivier HAMEROUX ont rendu hommage au professionnalisme et au sang-froid de Yann MORVAN et Stéphane LIBEL. "La moitié de la population de Saint-Denis peut remercier mon client que l'hélicoptère ne se soit pas crashé sur la ville", assure l'avocat saint-paulois. "Mon client a vécu une expérience extrêmement traumatisante qui perturbe l'être dans ses fondements et croyances", enchérit l'autre partie civile.

Ils détaillent alors l'action, la prise d'otage, la présence d'essence et d'un briquet dans l'aéronef, l'évasion et la simulation de la panne pour se défaire du commando fou. Assez de témoignages pour percevoir la gravité des faits et la dangerosité des hommes présents dans l'avion et des évadés.

 

Quotidien , jeudi 31 mai 2012

 

Retour vers la revue de presse Lire l'article