imageimageimage

imageimageimage

 

Mediator : un collectif de victimes réunionnaises va porter plainte à Paris

Combien le Médiator a-t-il fait de victimes à la Réunion? Impossible de le savoir. Pour rompre le silence et sortir les malades de leur isolement, une habitante de la Possession, souffrant de troubles cardiaques et qui a pris ce médicament durant trois ans, a décidé de créer un collectif et engager des poursuites judiciaires.

Elle n’utilise pas le terme de combat. Mais c’est bien de cela qu’il s’agit. Employée chez Air Austral, Chantal Ethève, 55 ans, veut rompre le silence. Refuser la fatalité. Et demander des comptes. “Nous n’allons pas nous laisser faire, lance-t-elle en annonçant qu’elle est en train de créer le “Collectif Mediator Réunion océan Indien”.

Le Journal de l'île, mercredi 2 mars 2011

 

Retour vers la revue de presse

lire l'article