imageimageimage

imageimageimage

 

L'Etat indien sévèrement condamné pour avoir licencié son interprète au consulat

Le conseil des prud'hommes de Saint-Denis a lourdement condamné, hier, l'Etat indien représenté à la Réunion par son consul pour le licenciement abusif de son interprète franco-anglais, Raoul Kenny Louis-Jean. L'Inde devra verser plus de 36 000 euros à ce Dionysien. Une décision qui sonne comme un rappel à l'ordre.

 

"Licenciement sans cause réelle et sérieuse", "non-respect" de la procédure de licenciement, "rupture abusive", "manquement de l'employeur à ses obligations". Le jugement rendu hier par les conseillers prud'hommaux est sans nuance

 

Le Journal de l'Île, mardi 13 avril 2010

 

Retour vers la revue de presse

lire l'article