imageimageimage

imageimageimage

Avocat Alain ANTOINE Réunion - Honoraires

 

 

 

Le corollaire de l'indépendance et de la liberté est la capacité pour l'avocat de n'être tributaire financièrement de personne. Le caractère libéral de l'exercice de la profession est intimement lié à cette exigence.

Les honoraires sont la contrepartie légitime d'un travail qui, s'il est immatériel et intellectuel, peut changer une situation humainement et financièrement sans issue. Mal se défendre ou se défendre seul, sans le recul nécessaire ni les compétences professionnelles risque de vous exposer à un combat inégal. La formation acquise par l'avocat à l'issue de rudes années d'étude et de mises à jour de la jurisprudence et des textes de lois, son statut d'auxiliaire de justice, la robe qu'il porte et lui donne le droit de plaider, sont la garantie que votre défense sera assurée.

Cette assistance a nécessairement un prix. Cependant, contrairement à d'autres professions de justice, les honoraires ne sont pas tarifés : ils sont fixés librement entre l'avocat et le client en fonction de quatre critères :

  • l'enjeu du litige
  • la situation de fortune du client
  • le temps passé
  • la complexité du dossier

 

Aussi plusieurs types de conventions sont possibles :

la convention de forfait ou la convention au temps passé. Le forfait est privilégié pour les dossiers contentieux dans lesquels la procédure est simple et prévisible à l'avance. L'avocat sait approximativement le temps qu'il va passer sur un certain type de dossier. Dans cette hypothèse, la convention de forfait est mieux adaptée. Elle peut intégrer un pourcentage au résultat sachant que la déontologie prohibe des conventions qui ne seraient basées exclusivement que sur le résultat comme aux Etats-Unis.
En revanche, certains types de dossiers (comme des dossiers d'instruction criminelle ou des dossiers de divorce contentieux) peuvent durer dans le temps et il est difficile d'en prévoir l'issue. Dans ce cas, la facturation se fera plutôt au temps passé.
Compte tenu des critères précités, il n'est pas possible de fixer de manière absolue le montant des honoraires mais simplement de donner une fourchette :

  • temps passé : en moyenne 160 €/HT de l'heure,
  • la consultation d'une heure avec non suivie dès l'ouverture d'un dossier : entre 60 et 120 €/HT,
  • les forfaits

 

A titre d'information :

  • Le forfait prud'hommal comprend :
    • La saisie du CPH (Conseil de Prud'Hommes),
    • L'audience de conciliation,
    • La rédaction des conclusions (argumentaires écrits)
    • La plaidoirie
  • Une procédure correctionnelle entre 800 et 3000 €/HT comprend :
    • Une ou plusieurs réunions de travail
    • Une consultation du dossier,
    • Une plaidoirie.

Il faut savoir que dans plus de 80% de nos dossiers : un honoraire forfaitaire a été décidé.

Un échelonnement des règlements (maximum 10 échéances mensuelles) est accepté.